Fidéliser les jeunes au travail

Les jeunes représentent l’avenir, tout le monde le sait. Ils sont des atouts de poids pour les entreprises. Le fait qu’ils soient ouverts au changement et qu’ils comprennent l’importance de la connectivité et de la diversité font que les millennials sont considérés comme étant la génération la plus éduquée de toute l’histoire de l’humanité. Mais il y a des managers qui ne voient pas vraiment la jeune génération comme des atouts.

Les jeunes et le travail

Qu’ils changent de travail au gré de quelques raisons qui leur sont incompréhensibles les classent à leurs yeux pour des travailleurs ne montrant aucune fidélité à l’entreprise qui les recrutent. Ils sont compétents, ils ont un formidable potentiel mais ils ne restent qu’une période dans une boîte et ils partent et ainsi de suite. Toutefois, pour être tout à fait objectifs, il faut se rappeler que leurs aînés ont agi de même durant la même époque de leurs vies. Il semble que ce soit tout à fait normal que les jeunes aillent d’une entreprise à une autre au vu du contexte actuel. Ils osent clamer que pour que cette situation n’existe plus, c’est l’environnement de travail qui doit changer. Mais toute entreprise qui se veut pérenne ne peut se passer des jeunes. Alors, que faut-il faire pour les fidéliser, pour les intégrer au mieux ?

Les feed-back sont importants

Comment rester compétitif dans un monde où la concurrence est de plus en plus nombreuse et acharnée ? Il est vital, pour toute entreprise, d’intégrer les jeunes. Le défi est maintenant de les intégrer correctement et de leur proposer un environnement de travail qui leur donne envie de rester. Réseaux sociaux oblige, les jeunes veulent un retour immédiat sur le travail qu’ils fournissent. Les informations instantanées, ils en ont besoin pour être rassurés, pour ne pas s’ennuyer. Ce qui veut dire tout simplement que les entreprises doivent leur accorder des retours immédiats et de préférence détaillés. Ce qui veut dire également ne pas leur rappeler seulement ce qu’ils ont fait de travers, ce qu’ils ont oublié ou ce qu’ils n’ont pas compris mais souligner ce qu’ils ont fait de bien, leurs points forts. C’est le moyen principal pour les encourager à continuer, et à rester. Les managers ont donc pour rôle de les féliciter, ils ne doivent pas être avares en éloges et en remerciements. Ils sont dans l’obligation de leur dire exactement ce qu’ils ont réalisé de bien et à quel moment précisément.

Motiver

Ce n’est pas si évident que cela de motiver les jeunes, beaucoup d’entreprises l’ont appris à leurs dépens. Mais les faits montrent sans équivoque que les éloges marchent. Les managers qui savent féliciter les jeunes ont eu de bons résultats. Ceux qui ont un tel succès disent que pour un point négatif, ils relèvent 5 points positifs. Il n’y a rien de mieux pour les enseigner, pour leur donner envie de s’investir dans une entreprise. Les millennials ont besoin de cette reconnaissance pour avancer. Des études ont également montré que la RSE compte énormément aux yeux des millennials. La responsabilité sociale des entreprises est un des facteurs de poids pour un jeune lorsqu’il doit choisir l’entreprise où il souhaite travailler. Les jeunes ont besoin de sentir qu’ils sont impliqués dans la mission, qu’ils ont leur place bien à eux. S’ils voient et sentent que tous les collaborateurs et employés ont la possibilité de s’exprimer et de partager ses idées, ils sont plus incités à rester fidèles au l’entreprise. Il est également vital pour une start-up de leur donner l’opportunité d’évoluer, d’apprendre. Si une entreprise s’attache à booster les carrières et offrent la possibilité de nouvelles expériences, les jeunes ne cherchent pas un ailleurs meilleur. Ce qui implique un salaire motivant ou une promesse d’une augmentation. Un tel traitement est impératif pour rester compétitif mais aussi pour garder les jeunes en son sein.

Pour être gagnant

Si les jeunes sentent qu’on les traite bien au sein d’une entreprise, ils n’auront aucune envie de chercher la porte de sortie. Si on leur promet une promotion, des opportunités, des occasions d’apprendre, etc., ils trouveront qu’ils ont leur place et s’y plairont. Les entreprises doivent donc tout faire pour que les jeunes compétents et talentueux n’aient pas l’envie de les quitter, ce qui peut être fatal pour elles. Autre élément à prendre en compte : leur donner une chance de faire leurs preuves, peut-être même une seconde chance le cas échéant. Il ne faut pas les faire entrer dans des stéréotypes mais les traiter comme des individus à part entière. Tel jeune peut avoir une approche différente pour effectuer telle tâche, il faut lui laisser le temps de démontrer le bien-fondé de sa méthode. Ils ont des compétences et des aptitudes indéniables, alors, autant les garder et leur permettre de développer l’entreprise avec leurs acquis.


Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *