Bien comprendre la notion du salaire, des primes et des avantages

Dans le contrat de travail, l’employeur promet quelques fois à ses employés un salaire, des primes et des avantages. Dans l’excitation de l’obtention d’un nouveau travail, on a du mal à distinguer ces trois notions. Nous vous invitons à poursuivre cet article pour mieux comprendre ces trois notions sur la rémunération d’un employé.

Le salaire

C’est le montant que vous allez percevoir pour effectuer le travail qu’on vous demande. Le salaire est fixé par les deux parties et l’employeur ne peut décider de le changer sans l’accord de l’employé. Ce salaire doit être supérieur au SMIC. L’employeur ne doit pas faire de différence entre les salariés pour le même travail. C’est également dans ce salaire que l’on doit déterminer le tarif pour les heures supplémentaires.

Les primes

Avec les primes, on parle souvent de gratifications. Ce sont des montants qui viennent compléter le salaire. Rappelons que l’employé n’est pas obligé de vous les verser à moins que ce soit prévu dans le contrat. Il peut y avoir différents types de primes dont les primes annuelles, que l’on appelle souvent le 13e mois, les primes relatives à l’assiduité, à la ponctualité et à l’ancienneté, les primes pour les travaux dangereux ainsi que les primes d’astreinte.

Les avantages en nature

Ceux-ci sont également des éléments de salaire, mais l’employeur ne le verse pas en liquide. Vous ne trouverez donc pas dans votre fiche de paie les avantages en nature, mais elles peuvent être mentionnées clairement dans le contrat de travail. Dans la plupart des cas, il s’agit de nourriture, de véhicule ou de logement de fonction. Il est à noter également que ces avantages en nature ne sont pas obligatoires à moins qu’elles soient prévues et mentionnées clairement dans le contrat de travail.


Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *